Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

céréales

  • Le prix des grains, ce cher souci

       Ce n'est pas pour rien que le mot blé, dans le langage populaire, est synonyme d'argent. L'attention portée par les pouvoirs publics au prix des céréales, même au temps du libéralisme économique effréné, trouve sa concrétisation dans les mercuriales (de Mercure, dieu des commerçants) dont Wouter Ronsijn (Université de Gand) et Laurent Herment (CNRS) ont retracé l'évolution de la fin du XVIIIè siècle à la veille de la Première Guerre mondiale [1]. Les mercuriales sont des tableaux où sont consignés les cours et les quantités de produits ici agricoles, dont les plus importants en Belgique, pendant la plus grande partie de cette période, sont le seigle suivi du froment et de l'avoine. C'est un truisme de dire qu'ils connaissent des hauts et des bas. Le prix du froment autour de 1815, par exemple, est jusqu'à 3,5 fois plus élevé que son prix une dizaine d'années plus tard.

       L'enjeu pour les autorités est notamment d'être alertées de ces mouvements et aussi de disposer d'une base pour fixer et contrôler droits et taxes. De l'examen peuvent résulter des décisions visant à restreindre ou prohiber les importations ou les exportations afin de protéger respectivement les producteurs ou les consommateurs, selon les contextes. C'est ce qu'on appelle l'échelle mobile, appliquée en Belgique entre 1834 et le milieu du siècle. Plus tard, la protection du pouvoir d'achat prendra la forme de l'indexation des salaires sur les prix de détail. Il faudra s'enquérir de ces derniers et ne plus s'en tenir aux prix de gros (payés au producteur).

    Lire la suite

  • Quand le pays de Herve et les Limbourg étaient sans frontières

    PASBEL20170226.JPG

       Si le bocage caractérise de nos jours le pays de Herve, il n'en alla pas toujours ainsi dans le passé. Le plateau et ses environs ont, en fait, connu à partir du XVIè siècle un lent changement de physionomie lié à ce qu'on appelle parfois la première mondialisation (mais il y a de la concurrence!). Le commerce des céréales à meilleur marché en provenance des pays de la Baltique, dont Amsterdam était devenu la plaque tournante, a contraint à des réorientations de la production locale jusque dans les régions les plus éloignées. Les Herviens furent ainsi de plus en plus nombreux à se transformer en éleveurs, une autre partie de la main-d'œuvre devenue disponible alimentant des industries nouvelles de la laine ou du métal.

    Lire la suite