Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Relations extérieures

  • De Tournai à New York... sans passer par Ohain

       A Battery Park, sur la pointe sud de Manhattan, se dressent deux monuments dédiés aux colons qui, en 1626, achetèrent aux Indiens cette partie de l'île qui porte leur nom (Manhattes ou Manhattans, liés à la nation Delaware). Le prix défiait toute concurrence: quelques tissus, outils et ustensiles européens pour une valeur de 60 florins d'époque (environ 800 euros actuels, à la grosse louche bien sûr). Ces fondateurs appartenaient à la Compagnie hollandaise des Indes occidentales, mais ils provenaient en grande partie de nos régions. Là où ils élevèrent une palissade en bois pour se protéger passe aujourd'hui Wall Street, alors que le chemin qu'ils empruntaient pour l'acheminement du blé - breedweg - est devenu Broadway. A la tête de la communauté, Pierre Minuit, qu'on voit en transaction avec un chef autochtone sur un bas-relief à l'entrée du parc, fut longtemps considéré comme un natif d'Ohain, une section de la commune de Lasne dans le Brabant wallon. C'était toutefois erronément, comme le confirme encore Yves Vanden Cruysen dans la biographie qu'il a consacrée au pionnier majeur de New York [1]: les racines familiales de cette grande figure se situent bien dans l'espace belge, mais il faut aller un peu plus au sud, à Tournai, pour les retrouver.

    Lire la suite

  • La Belgique, foyer du droit international

    droit international,pacifisme,gustave rolin-jaequemyns,albéric rolin,fernand dehousse,rené clémens   Au cours de la décennie qui a précédé la Première Guerre mondiale, on a pu se faire une gloire en Belgique d'avoir totalisé pas moins de trois Prix Nobel de la paix. En 1904, celui-ci était octroyé à l'Institut de droit international (IDI), fondé à Gand en 1873. En 1909, l'homme d'Etat catholique et ancien chef du gouvernement Auguste Beernaert (photo 1) était couronné pour son action internationale. En 1913, à l'autre bout de l'échiquier politique, c'était au tour du socialiste Henri Marie La Fontaine (photo 2) de se voir accorder la même récompense en tant que cofondateur et président du Bureau international de la paix. Ultérieurement, seul le père Dominique Pire est venu, en 1958, ajouter un quatrième nom belge à la liste.

    droit international,pacifisme,gustave rolin-jaequemyns,albéric rolin,fernand dehousse,rené clémens   Ce brillant palmarès n'est certes pas étranger au statut de neutralité imposé avant 1914 à un pays qui, par ailleurs, ne se souvenait que trop des lourds tributs payés dans le passé pour avoir été un "champ de bataille de l'Europe". Aussi, loin de se limiter à ces destinataires des lauriers du comité norvégien, notre contribution à la quête de relations mieux ordonnées entre nations a-t-elle pris, dès le dernier tiers du XIXè siècle, assez d'ampleur pour qu'on puisse parler d'"un laboratoire belge du droit international" (public, sera-t-il précisé plus tard). Même avec de prudents guillemets et un point d'interrogation,Vincent Genin, assistant au département des sciences historiques de l'Université de Liège, a retenu cette formulation dans le titre de sa thèse de doctorat soutenue le 18 janvier dernier [1]. Et les raisons ne manquaient pas, indépendamment de tout chauvinisme.

    Lire la suite