Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Longue durée

  • Gueules noires, Pays noir, mauvaises mines

       Devenu un lieu mémorial, muséal et culturel, le site du charbonnage du Bois du Cazier à Marcinelle doit sa réhabilitation, entreprise trente ans après sa fermeture en 1967, à la catastrophe dont il fut le théâtre le 8 août 1956. Dans cette tragédie qui coûta la vie à 262 mineurs, Thierry Demet, auteur du guide Badeaux consacré à notre industrie houillère, voit "le reflet d'une imprévoyance coupable en matière de sécurité et du maintien d'installations obsolètes" [1]. On ne saurait mieux dire. Mais au-delà des causes immédiates, liées à une conception de la rentabilité à courte vue, d'autres plongent leurs racines plus loin, notamment dans la poursuite d'un dimensionnement toujours accru des sociétés au fil du temps et dans l'éloignement qui en résulte entre décideurs et exécutants.

    Lire la suite

  • Des cruches aux têtes de pipe: l'or blanc du Condroz

       Au printemps 1542, les batteurs et fondeurs de cuivre de Bouvignes sont à couteaux tirés avec le couvent de la Sainte-Croix de Dinant. Motif: les premiers accusent les seconds de venir puiser de la derle, dont ils ont le monopole, dans le comté de Namur (Dinant se trouvant alors en principauté de Liège). Le prieur des croisiers nie formellement et les sources disponibles ne nous permettent pas de trancher. Mais le cas donne la mesure de l'enjeu. La derle, cette terre argileuse dont se servent potiers et céramistes, utilisée également pour fabriquer des moules, a pu être au centre de bien d'autres conflits, endémiques depuis le XIIIè siècle, entre les deux villes économiquement concurrentes.

       Pour la cité d'Andenne et ses environs, jusqu'à la vallée du Samson, li dièle fait pratiquement figure de poule aux œufs d'or pluriséculaire. L'argile abonde en bien d'autres zones au long de la Meuse, certes, et le sol andennais regorge aussi de minerais et d'autres matériaux – à tel point qu'on a pu le qualifier de "scandale géologique". Mais "l'argile qui cuit blanc" est particulièrement rare, donc précieuse. Elle a nourri ces "vingt siècles de céramiques locales" sur lesquels les savoirs pluridisciplinaires ont été rassemblés dans un ouvrage collectif, prolongement durable d'une exposition temporaire qui vient de fermer ses portes au musée de la Céramique d'Andenne [1].

    Lire la suite

  • Pourquoi les Campinois sont si débrouillards

       L'opinion est quasi générale chez les archéologues, les géologues et les historiens: la Campine a été la proie des sables, à la fin du Moyen Age, à cause de la forte densité de sa population, celle-ci faisant reculer les bois et les couches végétales qui protégeaient le sol de l'amoncellement des apports éoliens. Cette thèse écologico-malthusienne est pourtant battue en brèche aujourd'hui par Maïka De Keyzer (Université d'Utrecht): de sa recherche ressort que c'est, tout au contraire, quand la pression sur l'environnement fut la plus forte que le défi sableux a été le mieux managé [1]. Un débat qui peut éveiller bien des résonances en notre temps…

    Lire la suite