Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Un prince du XIIè siècle en Amérique ? Ce n'était pas qu'un rêve…

    PASBEL20170930a.jpg   Dans le catalogue des sessions de formation proposées aux enseignants par l'Associatie KULeuven, l'une est intitulée "Madoc et la poésie du non-sens au Moyen Âge". Il s'agit d'amener les élèves à déchiffrer une partie d'un manuscrit fragmentaire du XIVè siècle, découvert fortuitement par le professeur Remco Sleiderink dans les archives publiques malinoises. Objectifs didactiques: apprendre comment on faisait des livres avant l'imprimerie, se servir des outils d'aide à d'exploitation des sources anciennes et aussi identifier "les ambiguïtés érotiques et les allusions politiques dans le poème" [1].

       Quel est donc le document qui peut alimenter de si palpitants cours d'histoire ou de langue ? Celui qui l'a mis au jour, spécialiste de la littérature en vieux et moyen néerlandais à l'alma mater louvaniste (Campus Brussel), en a fourni quelques clés dans la livraison estivale de la revue d'études médiévales qui porte justement le nom de Madoc [2]. Accompagné de Herman Mulder (Bibliothèque royale), il a trouvé le filon caché dans la masse des livres de comptes de la Ville de Malines. Y figurait un récit en vers de 1335 présentant des similitudes manifestes avec le très satirique Van den Vos Reynaerde de Willem (XIIIè siècle), adaptation libre du Roman de Renart. Parmi d'autres traits communs, l'auteur s'y moque de la comtesse Mathilde d'Artois qui menait en France un combat vigoureux pour la place des femmes dans les lois de succession.

    Lire la suite

  • Le prix des grains, ce cher souci

       Ce n'est pas pour rien que le mot blé, dans le langage populaire, est synonyme d'argent. L'attention portée par les pouvoirs publics au prix des céréales, même au temps du libéralisme économique effréné, trouve sa concrétisation dans les mercuriales (de Mercure, dieu des commerçants) dont Wouter Ronsijn (Université de Gand) et Laurent Herment (CNRS) ont retracé l'évolution de la fin du XVIIIè siècle à la veille de la Première Guerre mondiale [1]. Les mercuriales sont des tableaux où sont consignés les cours et les quantités de produits ici agricoles, dont les plus importants en Belgique, pendant la plus grande partie de cette période, sont le seigle suivi du froment et de l'avoine. C'est un truisme de dire qu'ils connaissent des hauts et des bas. Le prix du froment autour de 1815, par exemple, est jusqu'à 3,5 fois plus élevé que son prix une dizaine d'années plus tard.

       L'enjeu pour les autorités est notamment d'être alertées de ces mouvements et aussi de disposer d'une base pour fixer et contrôler droits et taxes. De l'examen peuvent résulter des décisions visant à restreindre ou prohiber les importations ou les exportations afin de protéger respectivement les producteurs ou les consommateurs, selon les contextes. C'est ce qu'on appelle l'échelle mobile, appliquée en Belgique entre 1834 et le milieu du siècle. Plus tard, la protection du pouvoir d'achat prendra la forme de l'indexation des salaires sur les prix de détail. Il faudra s'enquérir de ces derniers et ne plus s'en tenir aux prix de gros (payés au producteur).

    Lire la suite

  • La Grande Guerre vue d'en haut et d'en bas

       "Les médecins disent que les cas de tuberculose & maladie mentale sont innombrables – très compréhensible quand tout le monde (excepté les quelques favorisés) est sous-alimenté & surmené. Je sens combien il est essentiel d'être convenablement alimenté en ce moment pour garder son équilibre mental. Qu'allons-nous faire pour les vêtements l'hiver prochain!..." Ces lignes figurent à la date du 21 juin 1917 dans les cahiers tenus par Mary Thorp, une Anglaise quinquagénaire établie à Bruxelles et employée comme gouvernante dans une riche famille. Le document reposait au musée In Flanders Fields à Ypres, où il avait été déposé en 1989 comme étant un "journal d'une femme anonyme". Il vient d'être édité, et son auteur identifié, par les historiens Sophie De Schaepdrijver (Penn State University, spécialiste belge de 14-18) et Tammy M. Proctor (Utah State University) [1].

    Lire la suite