Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Antiquité

  • S'arrêter à Outrelouxhe, sous la protection du dieu Mercure

       Partie intégrante du réseau principal établi au Ier siècle avant J-C sous l'impulsion d'Agrippa, la grande voie romaine qui reliait Metz à Tongres en passant par Arlon a laissé un héritage à Outrelouxhe, village de la commune de Modave, aux confins du Condroz central et de l'Ardenne condruzienne. Les débris de matériaux de construction antiques, apparaissant lors des labours sur un terrain agricole, y ont en effet révélé la présence des rares vestiges d'un de ces petits relais routiers où les voyageurs, au début de notre ère, pouvaient trouver le repos, se ravitailler et changer d'équipage. Trois campagnes de fouilles de sauvetage (en raison d'un projet de lotissement) y ont été menées de 1996 à 1999 par le Cercle archéologique Hesbaye-Condroz, sous la direction de Daniel Witvrouw. Le rapport a été publié une quinzaine d'années plus tard [1].

    Lire la suite

  • Cinq millénaires sur le rocher de Pont-de-Bonne

    modave,condroz,fortifications,construction,néolithique   Nous sommes à Pont-de-Bonne, commune de Modave, à une encablure du château des comtes de Marchin. Les fortifications du rocher dit du Vieux Château y dominent le Hoyoux où se jette le ruisseau qui a donné son nom au hameau. Doté d'infrastructures touristiques rénovées, le site fait aussi l'objet, depuis 2004, de fouilles du Cercle archéologique Hesbaye-Condroz (CAHC) qui vient d'en publier les apports [1]. Mais fatalement, quand l'intérêt d'un lieu est aussi visible, on est rarement le premier servi...

       C'est dès 1863 qu'un "promeneur archéologique", Léon Caumartin, dans un article du Bulletin de l’Institut archéologique liégeois, attira l'attention sur "l'emplacement et les restes d'un oppidium fortifié par la nature et par l'art". Deux phases de construction avaient dû, selon lui, se succéder sur "ce plateau formidable qui commande toute la vallée du Hoyoux et était la clé du Condroz". Il n'en fallait pas plus pour que des chercheurs, qualifiés ou non, viennent remuer la terre à la manière rudimentaire de l'époque. Nombre d'objets alors mis au jour ont alimenté les musées locaux et nationaux.

    Lire la suite